Feed on
Posts

Archive for July 2011

Les tartes - épisode 6

Titre du texte : Balade dans le XVIIIe - A Trip to the 18th

Premières phrases du texte en français : Aujourd’hui, j’avais une course à faire dans le XVIIIe arrondissement, Laurie, notre super baby-sitter gardait Lisa. Ce sont des sorties chronométrées, entre deux tétées, mais ça marche. A Saint-Lazare, j’ai pris le 80 qui remonte vers Montmartre. A cette heure de la matinée, la balade en bus est sympa, on passe au-dessus du cimetière de Montmartre, il y a des lycéennes qui discutent entre elles (« elle est trop grave cette prof, elle ne m’a même pas laissé le temps d’écrire mon nom sur la copie. C’est fini ! C’est fini ! Elle n’arrêtait pas de dire ça ! ») et l’on aperçoit par la fenêtre des mamies qui promènent leur toutou. Ah !, la mamie parisienne, c’est quelque chose !

Premières phrases en anglais : Today, I had an errand to run in the eighteenth arrondissement*. Laurie, our fantastic babysitter, was watching Lisa. These are carefully timed outings between feedings, but it works. At Saint-Lazare, I took the number eighty bus that goes up towards Montmartre. At this hour of the morning, a bus trip is nice. We went over Montmartre cemetery. There were high- school girls talking amongst themselves (“That teacher’s crazy, she didn’t even give me enough time to write my name on my paper. Time’s up! Time’s up! She just kept saying that!”). And from the window, you could see little old ladies taking their doggies for a walk. Ah, the Parisian little old lady, they’re something else!

Suppléments du jour - la photo de la tarte du jour, the tart of the day picture : une tarte aux fraises triangulaire (!) de chez Hugo et Victor (Paris VII). - les tartes dans la littérature : Marcel Proust, Simone de Beauvoir La tarte dans la littérature : Du côté de chez Swan, Combray, A la recherche du temps perdu, Marcel Proust, 1913 «— Ah ! à moins de ça, disait ma tante. Il faudrait qu’elle soit venue pour les fêtes. C’est cela ! Il n’y a pas besoin de chercher, elle sera venue pour les fêtes. Mais alors nous pourrions bien voir tout à l’heure Mme Sazerat venir sonner chez sa sœur pour le déjeuner. Ce sera ça ! J’ai vu le petit de chez Galopin qui passait avec une tarte ! Vous verrez que la tarte allait chez Mme Goupil. — Dès l’instant que Mme Goupil a de la visite, madame Octave, vous n’allez pas tarder à voir tout son monde rentrer pour le déjeuner, car il commence à ne plus être de bonne heure, disait Françoise qui, pressé de redescendre s’occuper du déjeuner, n’était pas fâchée de laisser à ma tante cette distraction en perspective.» La tarte dans la littérature : L'invitée, Simone de Beauvoir, 1943 «Il ya de la tarte, vous aimez la tarte, dit Françoise. — Oui, j'aime bien, mais j'ai la flemme, dit Gerbert. Ils se mirent à rire. — Etes-vous trop fatigué pour un verre de vieux marc? dit Labrousse. — Non, ça se laisse toujours boire, ...»

00:0000:00

Read Full Post »